LES CONCEPT-CARS

 

 

Megane (1988)

 

 
LAGUNA (1990, Mondial de Paris)
 
Fortement inspirée des roadsters des années soixante, Laguna en reprend les éternels symboles: conduite " cheveux au vent " et sensations sportives, même à faible vitesse. L'impression de dynamisme est accentuée par la position avancée de la cabine de pilotage.

  

 
SCENIC(1991, salon de Francfort)
 
Là tout n'est qu'espace, confort et sécurité. Vitrine technologique truffée d'astuces fonctionnelles grâce a son architecture originale, Scénic invite les familles à transformer le voyage en loisir. Le coup de coeur suscité par le concept-car s'est transformé en coup de foudre pour sa fille spirituelle, Mégane Scénic, élue voiture de l'année 1997.

 

 
 
zoom (1992, Mondial de Paris)
 
Avec son empattement modulable (2,65m ou 2,30m) trouver une place en ville n'est plus un problème. Ce concept-car a été réalisé en partenariat avec MATRA.

 

 
 
RACOON (1993, salon de Genève)
 
C'est le plus fou des concept-cars RENAULT. Grâce à sa capsule vitrée, son moteur V6 et à sa capacité a dédoubler châssis et carrosserie, il est à l'aise partout (sable, rocaille, goudron et même l'eau...)

 

 
 
MODUS (1994)
 
 
ARGOS (1994, Salon de Genève)
 
Cette épure, en rupture avec les formes baroques du " bio design " prône une simplicité raffinée. Imaginée pour de futurs " plaisanciers " de la route, Argos est une invitation au bien-être. Installation hi-fi, capot arrière qui s'ouvre comme un couvercle de piano à queue, fauteuil confident à l'arrière... .
 
 
 
 
 
LUDO (1995)
 
 
 
 
 
 
INITIALE (1995, salon de Francfort)
 
Initiale réinvente le très haut de gamme francais. Héritière des somptueuses Renault d'avant-guerre, elle exprime le luxe par le raffinement et la simplicité.
Propulsée par un moteur V10 de 392 ch., Initiale allie la maîtrise technologique à l'élégance.
 
 
 
 
 
FIFTIE (1996, salon de genève)
 
créée pour le cinquantième anniversaire de la 4 cv, Fiftie est le mariage réussi de l'ancien et du moderne: autoradio au look TSF, le rotin et le lino cotoient l'alu, le carbonne et le systeme de navigation "Carminat". Ce concept-car est doté d'un chassis en aluminium.
 
 
 
PANGEA (1997)
 
 
 

    

ZO (1998, Salon de Genève)
 
Barquette 3 places, tout chemin, équipée du premier moteur à essence européen à injection directe, ZO est un hymne aux sensation routières.
Destiné à afronter la pluie, le sable ou la boue, ZO est entèrement lavable au jet...

 

 
 
 

 

 
VEL SATIS (1998, Mondial de Paris)
 
Pour fêter son centenaire RENAULT dévoile sa vision très personnelle du véhicule de luxe du troisième millénaire.
La Vel Satis est un concept-car au désir avant-gardiste.


Avantime, une nouvelle race de véhicule que l'on peut appeler à coup sûr coupé-space.  

 

 
La planche de bord d'Avantime n'est pas sans appeler celle de l'Espace.

 

 

 
KOLEOS (salon de genève 2000)

un 4X4 de luxe (équipé d'une carosserie monocorps) dont la partie arrière se transforme en pick-up .

 

La lunette arrière disparait dans le hayon et celui-ci glisse sur le coté gauche de la voiture. La lame vitrée du dessus se glisse dans le toit et la voiture se transforme en  pick-up.

 

Grâce à sa suspension à hauteur variable, le KOLEOS se comporte comme une berline sur la route, sur les chemins dégradés, sa suspension s'élève de 10 cm augmentant ainsi la capacité de franchissement du véhicule.

 

Vue de l'intérieur du KOLEOS

 

 

TALISMAN (Salon de Francfort 2001)

Après Avantime et Vel Satis, pourquoi ne pas doter la future gamme haute d'un coupé "Grand Tourisme" luxueux et performant.

 

L'arrière de Talisman notamment fait irrémédiablement penser à la dernière Alpine V6 chère à Jean Rédélé. Même parallèle avec un pavillon en arc de cercle et une intégration des feux en position haute .

 

 

Ces énormes porte papillon (2.45m de long) électro-hydraulique dégagent entièrement l'accès à bord. La planche de bord reprend la forme d'une aile d'avion.

 

Epuré et stylisé, le volant laisse apercevoir dans l'alignement quatre compteurs.

 

Taliman a été équipé d'un moteur V8 de 340 chevaux d'origine Nissan (celui de l'Infiniti Q45). Il est associé à une boite automatique à 5 rapports avec overdrive et mode impulsionnel.
 
 

ESPACE CONCEPT (Salon de Genève 2002)

Introduisant l'arrivée de la quatrième génération d'Espace , l'Espace Concept respecte les lignes tendues et les phares en triangle des derniers haut de gamme Renault : Vel Satis et le coupé space Avantime.
 
 
 

Montée sur des roues de 19 pouces, l'Espace Concept  reçoit le V6 3.0 Turbo Diesel d'origine Isuzu équipant déjà la Vel Satis. Ce moteur est associé à une transmission automatique Proactive à 5 rapports. 

 

Doté d'un plancher plat pouvant accueillir sept sièges individuels à ceinture trois points, l'Espace Concept conserve une excellente modularité. Les rangements sont plus nombreux et chaque passager dispose de réglages de ventilation individuels. La position de conduite évolue également pour se rapprocher davantage de celle d'une berline classique.
 
 

BREAK'UP (Salon International de Val d'Isère 2002) 

 
le break'up revendique un caractère de baroudeur sympathique avec une garde au sol surélevée, d'imposants boucliers prolongés par des passages de roues élargis, et de généreuses protections latérales. A bord, les occupants profitent d'un toit entièrement vitré et d'une sellerie à base d'un textile inédit : le polaire enduit. En plus d'être résistant, ce matériau se nettoie facilement avec une éponge.

 
Il propose en outre une fonctionnalité originale grâce notamment à son pavillon en partie escamotable qui libère une importante zone de chargement. Ainsi, le break-up se transforme en un pick-up capable de transporter des objets volumineux (VTT, planches à voile…). Dans cette configuration, une cloison vitrée amovible permet d'isoler la partie intérieure. 

Ainsi, le break'up n'est pas qu'une vision futuriste de designer, mais bel et bien une proposition réaliste au service des loisirs en famille. Véritable extrapolation du Kangoo 4X4,

 

ELLYPSE (Mondial de l'auto PARIS 2002)

 

L'Ellypse, préfigure le prochain petit monospace de Renault qui reposera sur la plate-forme des futures Clio et Micra. Pour le moment simple concept-car, il devrait entrer en production dès 2005 sous une forme approchante. Dépourvu de pied-milieu, l'Ellypse autorise, du côté droit, une ouverture dans les deux sens. De manière classique ou, comme une porte antagoniste, de l'avant vers l'arrière. Une invitation à entrer dans l'habitacle.

 

L'Ellypse reprend aussi le "Touch Design" inauguré sur le concept Talisman. Autrement dit : une approche simplifiée et plus naturelle entre l'homme et la technique. A ce propos, l'Ellypse innove à bien des niveaux. D'abord en facilitant l'entrée aux places arrière. Une fois à l'intérieur, la forme des sièges en tissu moussé facilite la mise en place d'une position "route" classique, à une position "repos" permettant de s'allonger totalement. La planche de bord est constituée de volumes simples et épurés. Seuls deux écrans sont situés au centre pour l'affichage des données, et une centrale multi-fonctions regroupe la plupart des éléments de bord (climatisation, GPS, carnet de bord...). Chaque commande se veut agréable au toucher et simple à utiliser.

 

L'Ellypse, au poids de seulement 980 kg, est composé en majorité de matériaux recyclés et recyclables pour respecter l'environnement.

 

En plus de la motorisation thermique, un "alternateur-démarreur" de 12 kW offre une source d'énergie supplémentaire et augmente le nombre d'équipements pouvant fonctionner à l'électricité. Et limite aussi la consommation (un peu plus de 3 litres/cent km). Enfin, l'Ellypse fait appel à la technologie "by Wire" (les vérins hydrauliques sont remplacés par des actionneurs électriques pour les freins, la direction ou encore la boîte de vitesses).

 

 

BE BOP (FRANCFORT 2003)

Renault fait d'une pierre deux coups en présentant son duo Be Bop Renault Sport et Be Bop SUV, désignés Be Bop et Be Bop par le Service Communication . Deux frères jumeaux qui préfigurent peut-être le futur monospace Renault sur base de Clio III, prévu pour 2005.

 

Dotés d'un caractère distinct, ces deux concepts offrent chacun une vision originale et attrayante du monospace compact de demain. D'un côté, la version "loisirs et aventure" baptisée SUV ; de l'autre, la version Sport visant à offrir des performances dignes des berlines sportives.

 

 

 

 

MODUS (GENEVE 2004)

 

Renault  réservant la première mondiale de son futur monospace citadin pour le Mondial de l'Automobile de Paris, il joue le jeu à Genève en le dévoilant sous la forme du concept Modus. Lequel fait bien peu de mystère de la physionomie du modèle de série.

 

Modus nous invite à faire abstraction de quelques détails mineurs pour voir apparaître sa robe définitive.

 

Ainsi, phares et feux arborent des éléments internes qui sont davantage faits pour flatter l'œil du designer que pour une production en série. Il en va probablement de même de l'élégante lame en métal satiné ornant la prise du bouclier avant. Pour le reste, il n'y a pas à s'y tromper. Les proportions générales, la découpe du vitrage et du hayon, l'original pli de tôle sur les flancs (évocateur à la fois du concept Koléos et du Scénic II) et la physionomie de l'intérieur sont fin prêts.

 

 

WIND (GENEVE 2004)

Un original et élégant cabriolet 2+1, doté d'une troisième place arrière centrale d'appoint. A peine plus long qu'une Clio, le Wind mesure 3,87 m de long et 1,75 de large pour un empattement de 2,39 m . Le tout pour un poids plume de 850 kg . Ce qui promet des sensations sportives, compte tenu de la motorisation adoptée : un 2.0 de 136 ch. accouplé à une boîte mécanique robotisée à 6 rapports, qui se commande au moyen de palettes au volant.

Doté d'un long capot, le roadster Wind se caractérise par sa silhouette tendue et épurée marquée par des lignes sculpturales. Les phares effilés s'étirent sur la longueur du capot et dissimulent une technologie complexe : un tube transparent traversé par un jet de lumière bleutée et filtré par des lamelles de verres verticales. Les feux arrière utilisent le même dispositif avec des diodes de forte puissance.

 

 

FLUENCE (Mondial Paris 2004)

 

Ce coupé sportif aux prétentions haut de gamme, à l'élégance recherchée, révèle un habitacle pour quatre personnes. En outre, il innove grâce à l'ouverture originale de son hayon : celui-ci glisse au-dessus du toit grâce à un bras articulé placé en son centre. Aucune structure sur les côtés ne vient ainsi perturber l'accès au coffre, lequel offre un volume de chargement de 396 l et se dote de deux rangements latéraux.

 

Sous le capot, le Fluence se dote du V6 3.5 de 280 ch de son cousin nippon, le Nissan 350Z. Une motorisation qui pourrait donc parfaitement équiper un futur modèle de série. Selon Renault, ce bloc bénéficie ici d'un traitement acoustique particulier qui le gratifie d'une sonorité plus grave et enjouée.

 

 

 

ZOE (GENEVE 2005)

 

Le Concept Zoé, principale vedette du stand Renault ici au Salon de Genève, apparait comme celle qui pourrait remplacer la Twingo. 

 

En effet, sa longeur de 3,45 m s'avère quasiment identique. Mais qu'on se le dise, la Zoé n'est qu'une simple étude de style. Nombre de ses innovations ne verront sans doute jamais le jour.

 

 

 

 

EGEUS (FRANCFORT 2005)

 

L'Egeus est présenté comme un "SUV haut de gamme aux allures de berline". "Egeus est un SUV pour la ville et pour la route, une sorte de 'coupé haut' qui allie plaisir de conduite, élégance et sportivité", explique Patrick le Quément, Directeur du Design Industriel de Renault.

 

 

Son six cylindres Diesel de 250 chevaux équipé d'un filtre à particules entraîne deux ou quatre roues selon les exigences du terrain. Ce type de transmission associé à une boîte automatique à sept rapports à commande séquentielle devrait permettre de réduire un peu la consommation et les émissions de CO2.

 

 

CLIO SPORT CONCEPT CAR (FRANCFORT 2005)

 

La Clio Renault Sport que vous avez sous les yeux n'est encore qu'un concept.

 

Cette nouvelle petite bombe possède quelques jolis attributs. A commencer par un bouclier à la bouche béante, des extracteurs dans les ailes avant surgonflées, ou bien encore un diffuseur d'air inspiré de la formule 1. Autant d'éléments qui composent une robe agressive, mais racée.

 

 

 

ALTICA (GENEVE 2006)

 

Ses lignes, dans la lignée des concepts Wind et surtout Fluence (capot long, mélange de traits tendus et de galbes musclés à l'arrière) préfigurent bien du style des prochains modèles de Billancourt. Et notamment l'avant, quasi figé : absence de grille de calandre, forme des phares...

 

 

 

 

 

DACIA LOGAN Steppe (GENEVE 2006)

 

La Logan ne cesse de surprendre. Face au succès rencontré par ce modèle populaire, Dacia en présente une version dite de loisirs. La recette est simple : une couleur plus vive que sur les modèles de série, des ailes et des boucliers élargis (en plastique brut), des jantes de 17" au dessin sportif.

 

 

A bord, l'ambiance type "baroudeur" est également de mise. Avec un côté également plus cossu que sur la Logan de série. L'habillage mi-cuir, mi-tissu égaye l'habitacle qui inclut la climatisation, un lecteur audio MP3, un frein de parking électrique…